Love Trotters
Des amoureux du voyage qui voyagent en amoureux

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Octobre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Rubriques

Avant de partir Preparation
Cambodge
Chili
Chine
Indonesie Bali
Indonesie Flores
Indonesie Java
Indonesie Lombok
Indonesie pensees
Laos
Londres
Malaisie
Mongolie
Perou
Road trip Europe
Russie
Thailande
Vietnam

Sites favoris

Les sentiers de l'inconnu
Les galeries de l'inconnu

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Bienvenue

Bonjour à tous !

Nos aventures voyagent aussi !

Vous pouvez à présent nous retrouver ici : http://leslovetrotters.free.fr

Bon voyage.

Will & Jo'



Publié à 16:36, le 1/01/2020, Versailles
Mots clefs :
Lien

Un petit tour à Londres...

 Un petit tour à Londres en attendant le grand voyage de 2012 !

Quelques photos de ce petit périple très cliché ;)

Camden Town, les puces locales...

Le métro, ce fameux "Tube" londonien.

Le long de la Tamise...

Ahh... les cabines rouges !

Notre hôtel ! Sur Trafalgar square !

London by night

Le Big Ben !

La relève de la garde

 



Publié à 11:54, le 7/09/2011 dans Londres, Londres
Mots clefs :
Lien

Un petit tour à Londres... (partie 2)

 La suite de la relève des gardes...

Sans oublier le carnaval de Notting Hill !

Et toujours des couleurs partout...

Bref, plein d'images dans la tête pour ce week-end outre-manche !



Publié à 09:59, le 7/09/2011 dans Londres, Londres
Mots clefs :
Lien

Merci à tous

 Nous sommes bien rentrés à Versailles où nous sommes heureux d'avoir retrouvé notre chez nous depuis hier.

Avec ce dernier message, nous tenions à tous vous remercier pour votre fidélité sur le blog qui s'est avéré un très bon moyen de garder le contact pendant tout notre voyage en Indonésie. Merci d'avoir partagé un peu de notre bonheur à travers ces quelques pages.

A présent, notre quotidien va reprendre son cours habituel... en attendant le prochain voyage. Mais Chut ! C'est encore un secret...



Publié à 17:18, le 19/06/2011,
Mots clefs :
Lien

Journée détente

 Derniers moments de quiétude avant de reprendre l'avion, nous en avons profité pour passer une journée très agréable dans un grand parc d'attractions et un aquarium géant de la capitale.

Le parc d'attractions était à nous, jamais vu ça, cent personnes maxi pour tous les manèges... autant dire qu'on a tout fait !

Le seaworld était aussi sympa. Raies, tortues, requins, on pouvait tout toucher (même les requins oui oui) donc là encore de bons moments !







Publié à 05:34, le 24/08/2010 dans Indonesie Java, Jakarta
Mots clefs :
Lien

En route pour Jakarta


De retour à Jakarta après 13 heures de train.



Publié à 20:43, le 22/08/2010 dans Indonesie Java, Java Centre
Mots clefs :
Lien

Vues de Jakarta

 

 



Publié à 11:49, le 22/08/2010 dans Indonesie Java, Jakarta
Mots clefs :
Lien

Le Bromo


 

Il est 4 heures du matin et nous sommes déjà sur le pied de guerre, prêts à en découdre avec une meute de taxi-motos qui n'a pas arrêter de parler sous notre fenêtre durant toute la nuit. Pire encore, notre chauffeur, celui avec qui nous avons conclu un accord hier, ne s'est pas pointé et doit toujours ronfler, bien au chaud lui. Ici, c'est juste glacial et nous ne sommes pas encore en haut du Penanjakan...
Pas de problème pour autant, nous sommes rodés depuis plus de sept semaines passées en Indonésie à toujours tout négocier ! Deux motos pour faire notre dernière tournée des volcans ? Non merci, c'est trop cher. Et puis nous ne sommes pas bien larges quand même... tu nous fais monter à deux sur ta moto, dis ?
Et nous voici partis pour une nouvelle journée, très bon marché, à découvrir les beautés de Java qui nous montre un tout autre visage depuis que nous sommes installés dans les montagnes, à Wonokitri. Là, les Tenggers sont maîtres des lieux. Ce sont des Hindous qui se sont réfugiés ici pour fuir les persécutions des Musulmans. Comme à Bali, on y fait des offrandes, notamment dans le Bromo que nous allons découvrir aujourd'hui.



Si nous sommes partis si tôt ce matin, c'est pour ne pas manquer le lever de soleil sur le volcan Bromo, avec le Semeru en toile de fond et une mer de sable à ses pieds. L'endroit a tout pour être magique ! 
Bientôt, le soleil fait son apparition et, peu à peu, dévoile les merveilles du parc national que les Tenggers conservent précieusement. Il n'y a que peu de mot pour décrire ce que nous apercevons tant c'est au-delà du beau. Le décor qui s'offre à nous semble peint tellement il est parfait. Nous profitons un long moment sans nous laisser trop envahir par le froid qui nous paralyse.



 



Nous redescendons ensuite du Penanjakan d'où nous jouissions de ce sublime panorama pour traverser la mer de sable en mode Paris Dakar au milieu d'une centaine de jeeps qui cherchent la piste idéale pour leurs clients fortunés. Après une bonne dose de poussière et d'émotions fortes, nous pouvons gravir les marches du Bromo d'où une nouvelles soufrière crache un peu de sa puissance.





Moins impressionnant que le Kawah Ijen, le paysage qui l'entoure est cependant exceptionnel et la valeur sacrée de ce volcan, où les Indonésiens jettent des fleurs et des prières, lui confère une touche particulière. Ce volcan, le dernier de notre voyage, est une parfaite conclusion à nos nombreuses ascensions. Il est temps de reprendre la route de Jakarta à présent.



Publié à 04:01, le 21/08/2010 dans Indonesie Java, Gunung Bromo
Mots clefs :
Lien

En route pour le Bromo

 



Publié à 03:52, le 21/08/2010 dans Indonesie Java, Gunung Bromo
Mots clefs :
Lien

Kawah Ijen

 Fini Bali. Retour sur Java avec notre dernier ferry du voyage. Nous nous installons à Banyuwangi, non loin du débarcadère. La ville est le point de départ pour le Kawah Ijen, un volcan rendu célèbre chez nous puisque Nicolas Hulot y est allé filmé une émission d'Ushuaia. Si le volcan est intéressant, c'est surtout pour ce qu'il recèle en son cœur : un lac d'acide sulfurique.


Pour y accéder, en revanche, ce n'est pas chose aisée. La route étant impraticable pour tout autre véhicule qu'une grosse jeep, les prix grimpent vite pour les rares touristes indépendants. Après plusieurs heures à attendre d'autres personnes, nous trouvons enfin, à la nuit tombée, quatre Belges qui comptent aussi s'y rendre le lendemain matin. Parfait, nous partagerons la voiture, et donc les frais exorbitants pour le pays (plus de 50 euros pour 38km de route !). 

4 heures du matin, nous sommes en route. En effet celle-ci est en très mauvais état. Le gouvernement souhaite-t-il protéger le business des chauffeurs pour touristes en la laissant pourrir ainsi ? Peu importe, nous arrivons bientôt au pied du volcan où une petite marche d'à peine une heure nous attend pour atteindre le cratère. Nous emboitons le pas des porteurs de souffre qui se rendent sur un lieu de travail inattendu : une soufrière à ciel ouvert, tout au fond du cratère. En parlant un peu avec eux, l'ascension paraît encore moins longue et, bientôt, nous arrivons au sommet.





Là encore, nous oublions toutes les petites difficultés en une fraction de seconde. L'endroit est magique. Le cratère est très impressionnant avec des parois qui tombent à pic dans un lac d'un bleu vert laiteux qui se découvre lentement avec le soleil.



Pas d'hésitation, nous descendons dans le cratère par le sentier qu'utilisent les porteurs, histoire de voir à quoi ressemblent le lac et la soufrière de plus près. Première surprise, nous pouvons plonger les mains en toute sécurité dans le lac d'acide. Celui est juste très chaud malgré les fumées suspectes qui s'échappent de temps à autre de-ci de-là.



Puis vient le moment de s'intéresser au travail de ceux qu'on appelle à juste titre les forçats du souffre. À peine nous approchons-nous de la soufrière que l'odeur de souffre nous asphyxie. Heureusement que nous avions prévu des tissus imbibés d'eau pour ne pas trop suffoquer, mais même avec cela, nos gorges nous piquent et nos yeux nous brûlent. L'espérance de vie est ici très limitée, nous comprenons pourquoi...

Les porteurs récoltent donc des blocs de souffre qui sont déjà passés de l'état gazeux à l'état liquide le long de grandes cheminées installées contre les parois du volcans. Tout juste refroidis, les blocs sont extraits dans un nuage opaque d'une toxicité rare puis rassemblés dans des paniers. C'est alors que l'impensable se produit : les petits Indonésiens portent jusqu'à cent kilos de souffre sur leurs épaules à chaque voyage pour les remonter, en tongs, jusqu'au sommet du cratère, presque sifflotant. Nous sommes épatés. Nous sommes surtout sidérés de voir ce que ces hommes sont prêts à endurer pour rapporter à leur famille 75000 Rupiah par jour (environ 6,50 €). 





Le Kawaj Ijen est donc (encore) un temps fort de notre superbe voyage, aussi bien pour les paysages que pour les rencontres et les surprises. Bien sûr, nous en redemandons et partons pour cela dans une nouvelle région volcanique pour y découvrir le Mont Bromo dans quelques jours.

 



Publié à 12:38, le 16/08/2010 dans Indonesie Java, Kawah Ijen
Mots clefs :
Lien
<- Page précédente